Conseil communal / Mes propositions / News

Nous avons demandé l’installation de récupérateurs d’eau de pluie collectifs et publics

Mardi soir, lors du conseil communal, j’ai défendu une motion du groupe Aywaille demain visant à installer des collecteurs d’eau de pluie urbains, un système simple et peu coûteux, à partir des bâtiments communaux. Et cela pour offrir la possibilité à chaque citoyenne et citoyen d’avoir accès à l’eau de pluie pour par exemple arroser ses fleurs.

L’accès à la transition écologique n’est pas toujours une question de moyens économiques, c’est aussi souvent techniquement que c’est impossible.

Dans nos centres et pas seulement, de nombreuses personnes habitent dans des appartements ou maison mitoyennes qui n’offrent pas la possibilité d’installer des récupérateurs d’eau de pluie.

Malheureusement, la majorité a fermé la porte trop vite, d’abord en partant perdant d’emblée en disant que la population ne se déplacera pas, la majorité ne fait pas assez confiance à nos citoyens et plus largement, si on veut recréer de la confiance entre les citoyens et la politique, ne doit-on pas nous même commencer par leur faire confiance ?

Par ailleurs, il y a un plan pluie wallon qui arrivera à la suite des inondations et donc attendons-le… « ATTENDRE » encore et toujours, n’est-ce pas ce que nous reprochent les jeunes qui marchent dans la rue pour le climat ? On a attend toujours que les autres le fassent, attendre, c’est la seule manière de rester immobile.

Enfin, je pense qu’il est du devoir des décideurs politiques de donner les outils (petits ou grands) à nos citoyens pour assurer la transition écologique. On ne peut pas sans cesse culpabiliser les citoyens en disant « c’est de votre faute », « vous n’avez qu’à… » et par ailleurs ne pas leur procurer les outils. Créer et apporter des solutions et des moyens pour la transition climatique, c’est permettre de responsabiliser chacune et chacun face à ses comportements personnels. Je suis convaincue que responsabiliser offrira de meilleurs résultats que de les culpabiliser.

Je tiens cependant à souligner le débat serein et l’échanges de vues, la majorité a une vision différente de la nôtre, on accepte même si on le regrette. Depuis l’opposition, nous continuerons de soutenir tous les projets qui poursuivront un objectif durable en espérant qu’ils seront de plus en plus nombreux et sans trop se faire attendre.

Voici notre motion ci-dessous :

L’urgence climatique ne fait plus de doute depuis de nombreuses années, sans conteste, le réchauffement climatique montre de plus en plus ses effets.

Les actions doivent être multiples et s’opérer dans de nombreux domaines en parallèle : réduction des consommations, isolation des bâtiments, énergies renouvelables, lutte contre les déchets, protection de la biodiversité…

Nous soulignons les actions déjà menées et entreprises dans ces différents domaines par notre commune. Aujourd’hui, nous vous présentons une proposition complémentaire qui a pour objectif de lutter contre le gaspillage de l’eau de pluie.

Un bien si précieux qu’on le surnomme d’ailleurs l’or bleue, chaque année les cultivateurs notamment font état des conséquences multiples de la sècheresse, des périodes qui arrivent de plus en plus tôt dans l’année. Ces dernières années, il arrive régulièrement qu’il y ait aussi des problèmes d’approvisionnement en eau potable. Nous félicitons d’ailleurs le conseil communal des Enfants qui a déjà mené plusieurs actions de sensibilisation contre le gaspillage de l’eau. Ou encore l’opération « Rivières propres » et « Ici commence la mer » du Contrat Rivière.

Au-delà de l’enjeu climatique, l’eau représente également un coût important pour les ménages qui, avec l’ensemble des factures et leurs augmentations, n’est pas négligeable.

Nous nous réjouissons chaque année à cette période de voir de nombreux citoyens orner leurs façades de jolies fleurs colorées, de développer des petits potagers urbains, parfois partagés, des petits gestes qui contribuent au bien-être de nos citoyens et qui donnent une belle image à nos rues.

Cependant, il persiste la question de l’arrosage. Si les nouvelles constructions ou les maisons composées de jardins peuvent facilement installer des citernes, des récupérateurs d’eau de pluie pour l’arrosage, de nombreux logements sur notre commune n’offrent pas cette possibilité et l’arrosage peut alors non seulement représenter un coût pour le citoyen mais représente aussi un gaspillage de l’eau puisqu’ils se retrouvent obligés d’utiliser l’eau de distribution.

C’est pourquoi, nous proposons que des récupérateurs d’eau de pluie soient installés aux abords des bâtiments publics communaux d’une part, et d’autre part, d’établir des partenariats avec les fabriques d’Eglise, la fédération Wallonie-Bruxelles, le SPF Finances, la SNCB, Bpost, la zone de secours et tout autre partenaire potentiel qui pourraient mettre leurs bâtiments à disposition pour l’installation de récupérateurs. Ceux-ci devraient être libre d’accès au publics et munis de robinets afin de permettre aux citoyens de venir en libre-service se servir en eau de pluie (avec un système qui rend impossible le branchement d’un tuyau d’arrosage pour éviter les abus).

De plus, nous proposons que ces récupérateurs d’eau de pluie puissent être décorés en partenariat avec les écoles primaires et secondaires de notre territoire, avec la Teignouse et le PCS, avec le Contrat rivière, de manière à poursuivre le travail de sensibilisation pour les jeunes et permettant, en plus, d’informer la population.

Gardons en tête comme le disait Hubert Reeves qu’à l’échelle cosmique, l’eau est plus rare que l’or, il est crucial d’en prendre soin. Pour nous, il est important de rendre la transition écologique accessible à tous les citoyens, et l’accessibilité, n’est pas seulement une question d’argent, plutôt que de culpabiliser la population qui n’a pas les moyens, il faut lui apporter des solutions. Chaque petite mesure qui y contribue est essentielle, pour rester dans le thème, ne dit-on pas que ce sont les petites rivières qui font les océans ? 

Motion visant l’installation de récupérateurs d’eau de pluie collectifs et publics déposée par les conseillers communaux du groupe Aywaille Demain : Mélanie Leponce, Vincent Moyse, Marc Gilson, Daniel Rixhon, Marc Evrard.

Le conseil communal du 24 mai 2022

Considérant :

  • L’urgence climatique ;
  • L’urgence de rendre la transition écologique accessible à tous les citoyens ;
  • Les actions déjà entreprises par la commune et les associations dont la motion s’inscrit dans la continuité ;
  • Le travail de sensibilisation réalisé par le conseil communal des enfants ;
  • Les problème récurrents chaque année de sècheresse ;
  • L’important gaspillage d’eau ;
  • Que les pouvoirs publics doivent être un exemple à suivre pour les citoyens ;
  • L’importance de soutenir les citoyens qui contribuent à embellir nos rues avec des fleurs ;
  • Les grandes quantités d’eau de pluie qui pourraient être récupérée de tous les bâtiments publics ou d’usage public ;
  • L’importance de poursuivre tous les moyens de sensibilisations possibles.

Demande au collège,  

  • L’installation de récupérateurs d’eau de pluie soient installés aux abords des bâtiments publics communaux d’une part, et d’autre part, d’établir des partenariats avec les fabriques d’Eglise, la fédération Wallonie-Bruxelles, le SPF Finances, la SNCB, Bpost, la zone de secours et tout autre partenaire potentiel qui pourraient mettre leurs bâtiments à disposition pour l’installation de récupérateurs. Ceux-ci devraient être libre d’accès au publics et munis de robinets afin de permettre aux citoyens de venir en libre-service se servir en eau de pluie (avec un système qui rend impossible le branchement d’un tuyau d’arrosage pour éviter les abus).
  • Que ces récupérateurs d’eau de pluie soient décorés en partenariat avec les écoles primaires et secondaires de notre territoire, avec la Teignouse et le PCS, avec le Contrat rivière, de manière à poursuivre le travail de sensibilisation pour les jeunes et permettant, en plus, d’informer la population.

Lire l’article Sudpresse en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d