Conseil communal / Interpellations et positions / News

Pour un arrêt de bus sécurisé de la ligne E69

Lors du conseil communal du 16 mars 2022, j’ai interpeller le collège quant à l’arrêt de bus de la ligne TEC E69 ( ancienne 1011) à Playe à la caserne des pompiers en haut de la bretelle d’autoroute, même si ce n’est pas du ressort communal, j’ai demandé au collège de relayer et d’accentuer la pression sur la région afin qu’il y ait une solution sécurisée pour les piétons qui souhaitent rejoindre nos centres depuis Playe, actuellement vous croisez de nombreux piétons à pied sur la bretelle d’autoroute, en voici la raison! En attendant, soyons tous attentifs et prudents!

Si on peut comprendre et partager l’objectif de rapidité des lignes TEC express, il n’en reste pas moins dommage que le centre d’Aywaille et la gare SNCB ne soit pas accessible à la ligne TEC express qui relie la province du Luxembourg à la Gare de Liège Guillemins.

A la suite de mon interpellation lors du conseil communal, j’ai demandé à mon collège Député wallon Julien Matagne d’interpeller le Ministre Henry (Ecolo) en charge des transports en commun.

Voici sa question :

“En août 2021, j’interrogeais Monsieur le Ministre quant au remplacement de la ligne TEC 1011 par une ligne express E69. Je lui signalais déjà à l’époque les conséquences négatives pour les navetteurs qui n’ont pas d’autres alternatives pour rejoindre le centre de la Commune d’Aywaille et notamment l’arrêt SNCB de Aywaille.

Certes la ligne E69 fait un arrêt sur la Commune d’Aywaille mais cet arrêt se trouve au parking de
covoiturage de Playe, en haut de la bretelle d’autoroute. Il n’y a à l’endroit aucune voie piétonne pour
rejoindre les centres d’Aywaille et de Sougné-Remouchamps. Il est dès lors très fréquent d’observer des
piétons, souvent même des familles avec de jeunes enfants, descendre la bretelle d’autoroute à pieds, ce qui est évidemment très dangereux particulièrement en hiver lorsqu’il fait sombre tard le matin et tôt en fin de journée.

Bien que les lignes express aient pour vocation de relier des points de transport multimodal, il est selon nous important de ne pas oublier les piétons et les zones rurales décentrées.

Ma collègue Mélanie Leponce, Conseillère communale à Aywaille, a interrogé le Collège communal qui a
rejeté la responsabilité sur Monsieur le Ministre, en effet, tant l’arrêt de bus TEC que la bretelle d’autoroute sont du ressort de la Région. Cependant, le Collège avait connaissance de la situation et confirmait sa dangerosité, promettant de relayer le problème lors d’une prochaine réunion mobilité avec les responsables du SPW.

Des solutions sont possibles, il suffirait par exemple que le bus E69 descende jusqu’au rond-point dans la
bretelle, à partir duquel il y a des voies piétonnes et des liaisons possibles avec les lignes TEC rurales.
Est-il au courant de la situation ?
A-t-il eu des contacts avec les responsables locaux et les responsables TEC pour trouver une solution ?
Si non, va-t-il organiser une concertation ?
Compte-t-il mettre des solutions en place si oui lesquelles ?”

Réponse du Ministre Henry (Ecolo) :

“Celle-ci porte sur la dangerosité du cheminement piéton vers l’arrêt de bus TEC Remouchamps « Parking de Playe » pour la ligne E69 « Liège – Bastogne – Arlon ».

Cet arrêt a été choisi, car il se situe sur un parking de covoiturage à proximité de la E25 (itinéraire du bus)
facile d’accès pour les travailleurs.
En termes de cheminement piéton, j’entends donc que la commune a déjà prévu une réunion avec le SPW à ce sujet. J’en profite donc pour rappeler le mécanisme du droit de tirage PIMACI, en cours, dont l’objectif est précisément d’améliorer l’intermodalité et les cheminements cyclo-pédestres pour arriver à ces mobipôles.

Néanmoins, l’honorable membre suggère d’adapter l’itinéraire de la ligne Express E69 afin qu’elle se
rapproche d’un cheminement piéton existant situé à plus d’un kilomètre de l’arrêt actuel.
Outre le fait qu’il n’existe pas d’aménagement sécurisé à cet endroit pour permettre d’embarquer et
débarquer les voyageurs en toute sécurité, effectuer cette adaptation dénaturerait le concept même de ligne « Express »

Ces lignes ont pour but de relier entre eux des pôles importants ainsi que les communes intermédiaires. Pour des raisons d’attractivité et de pérennité, il est nécessaire que ces liaisons soient rapides et confortables.

Sur l’itinéraire de la ligne E69, Aywaille se situe aux portes de Liège, principal centre d’intérêt de la ligne.
Toute adaptation du réseau à ce niveau aurait un impact négatif sur l’ensemble des voyageurs déjà présents dans le véhicule.

De plus, chaque commune souhaitant être desservie au plus proche de ses habitants, la multiplication de ce type d’adaptations ferait perdre à la ligne son sens premier, à savoir la rapidité de liaison et le confort que procure une route directe et peu sinueuse.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rendez-vous le 12 mars!

février 21, 2022