News / Vie politique et professionnelle

Je suis candidate au poste de représentante des conseillères et conseillers communaux au sein de l’Association des Mandataires Locaux du mouvement les Engagé.es

Agée de 37 ans, je suis élue conseillère communale à Aywaille depuis 2018, où je siège dans l’opposition. Je me suis engagée localement en politique en 2012 aux côtés de Vanessa MATZ, Députée Fédérale. Depuis lors, j’ai eu la chance de forger mon expérience au travers de plusieurs rôles qu’ils soient présidente d’arrondissement de Liège des Jeunes, dans l’équipe d’arrondissement ou dans l’équipe locale.

Au début, lorsqu’on vient d’être élu, il n’est pas toujours évident d’intervenir lors des conseils communaux, de proposer des motions, d’analyser les dossiers, d’avoir des relations avec la presse, de communiquer. Avec le temps, on apprend mais surtout avec l’aide d’autres mandataires de sa propre commune ou d’ailleurs, je suis convaincue que nous sommes plus forts en travaillant en équipe.

Avec assiduité et conviction, je dépose et défends des motions quasiment à chaque conseil communal. Elles ne sont pas toujours acceptées mais je considère que ce travail n’est pas vain puisqu’il servira pour la rédaction de prochains programmes notamment, et souvent, les motions ont le mérite d’ouvrir les débats. De plus, je partage le fruit de mon travail avec mes collègues mandataires locaux des communes voisines développant ainsi un vrai travail collectif supra-communal, le fait que des propositions identiques soient présentées en même temps dans plusieurs communes donne une image positive crédible et cohérente tant aux yeux des citoyens que des médias. Petit à petit, nous nous imposons davantage et donnons ainsi confiance.

Mon mandat local, je le vois comme un engagement personnel fort, pour moi être élue, c’est :

  • Être une force de proposition au conseil communal
  • Être une oreille attentive et un relai pour les citoyens
  • Communiquer et assurer la transparence
  • Mener et soutenir des actions citoyennes et associatives

Si vous décidez de me faire confiance pour être élue au sein de l’association des mandataires locaux pour vous représenter, encouragée par ma jeune expérience, je souhaite œuvrer au développement d’outils qui faciliteront le travail des mandataires locaux.

Pour moi, l’AML doit être avant tout un organe d’échanges, en effet, les réalités et vécus des mandataires sont très différents selon les profils géographique et socio-économique des communes, selon que l’on siège dans la majorité ou dans l’opposition, selon son expérience professionnelle, associative et personnelle.

L’AML devra identifier régulièrement les besoins et les demandes des mandataires locaux, aussi il faudra travailler au développement d’outils : partage d’informations ; échanges de bons procédés, d’idées et de propositions ; formations ; outils de communication…

Il sera également important d’organiser régulièrement des moments conviviaux de rencontre, c’est en apprenant à se connaître que les mandataires tisseront des liens et partageront leur expérience, c’est ainsi aussi que nous créerons un véritable réseau local « Les Engagés ». L’occasion aussi de présenter et faire connaître les outils développés.

Enfin, l’AML doit jouer un rôle à part entière dans notre mouvement et assurer la communication des mandataires vers les instances du mouvement « Les Engagé.es » et inversement, du mouvement « Les Engagé.es » vers les mandataires, l’AML doit mobiliser et fédérer les mandataires autour du mouvement « Les Engagé.es ».

Il ne fait aucun doute que la visibilité du mouvement « Les Engagé.es » est assurée, d’une part, par les figures médiatiques du mouvement notamment les Députés, d’autre part, par les citoyens Engagés porteurs de projets et aussi, par les mandataires locaux qui de facto siègent au niveau de pouvoir le plus proche des citoyens. Il est donc crucial d’assurer une bonne cohérence entre le mouvement et les mandataires de manière à poursuivre des objectifs communs, à aller dans une même direction et à parler d’une seule voix, c’est en partie ainsi que nous serons crédibles et que nous pourrons redonner confiance aux citoyens. C’est aussi de cette manière que nous pourrons accroître le nombre d’adhérents et faciliter le recrutement de potentiels candidats et candidates pour les prochaines élections.

2024, c’est demain, une année charnière avec de grands rendez-vous politiques à tous les niveaux de pouvoir, cette grande année électorale se terminera par les élections communales et provinciales, il est donc plus que temps de préparer au mieux cette échéance avec vous et pour vous.

Avec le lancement de notre mouvement « Les Engagé.es », c’est le bon moment d’aller de l’avant et d’impulser une dynamique nouvelle. Franklin Roosevelt a dit : «  Il existe de nombreuses façons d’aller de l’avant mais une seule de rester immobile ». Alors en avant !

Merci pour votre soutien,
Mélanie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d