Conseil communal / Mes propositions / News

Rejoindre l’alliance de la Consigne, Aywaille dit NON !

L’Alliance pour la consigne, c’est plus de 1.120 communes, organisations et entreprises, tous ensemble derrière une demande aux gouvernements : “Introduisez rapidement la consigne sur les bouteilles en plastique et sur les canettes, aux Pays-Bas et en Belgique”.

Les déchets sont un véritable fléau de notre société, à l’heure où l’urgence climatique n’est plus à prouver, nous devons user de tous les moyens pour atteindre l’objectif de zéro déchet.

Au-delà de la question climatique et environnementale, il s’agit aussi d’une question de bien-être animal, qui nous est chère à tous, il suffit de parler avec éleveur ou un cultivateur pour se rendre compte du nombre de canettes et bouteille qu’ils ramassent quotidiennement dans les champs afin d’éviter aux troupeaux de les ingurgiter ou qu’elles ne se retrouvent broyées dans le foin ou autres récoltes.

De plus, il est également question du coût que représente le ramassage d’abord et le traitement, ensuite, de ces déchets tant pour les communes que pour les intercommunales qui traitent les déchets et donc indirectement, les citoyens. Malheureusement, si une grande majorité de la population trie, veille à ne rien jeter sur la voie publique, contribue activement à de meilleurs gestes pour notre environnement, ou encore participe à des actions bénévoles de ramassages des déchets, force est de constater que ces bons gestes ne font pas l’unanimité, puisque ce type de déchet constitue encore 40% du volume total de déchets ramassés dans la nature chaque année.

C’est pourquoi, nous sommes favorables à donner de la valeur à ces déchets via une consigne, comme cela se pratique déjà dans d’autres pays. Cette consigne encouragera à rendre les canettes et bouteilles pour récupérer l’argent plutôt qu’à les jeter. Peut-être même que d’autres se sentiront encouragés à les ramasser pour récupérer l’argent. Les plus pessimistes diront que cela ne sert à rien, qu’il y aura toujours des personnes qui ne respecteront pas, le plus optimistes verront le verre à moitié plein, en se disant que tout déchet qui peut être évité c’est déjà en soi une victoire et c’est parce que nous lutterons contre les déchets sur tous les plans que nous parviendrons à réduire la quantité. Ne dit-on pas que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières ?

En parlant de rivières, nous avons porté nos arguments principalement sur l’agriculture et l’environnement au vu de notre relief rural, mais cette adhésion et cette volonté de réduire les déchets va aussi de le sens de l’action que nous soutenons menée par le Contrat Rivière Amblève et Ourthe « Ici commence la mer », tous les déchets laissés dans nos ruisseaux et rivières atteignent la mer et servent de nourriture à l’ensemble de la biocénose de nos cours d’eau, parfois ceux-là même qui se retrouvent dans nos assiettes, c’est exactement le même combat que pour les animaux de pâtures, tous les biotopes sont concernés par la problématique.

Mesdames, messieurs, chers collègues, cette adhésion est certes symbolique mais elle apporte notre soutien à « l’alliance pour la consigne », une organisation citoyenne, qui sera davantage crédible avec le soutien de tous, de plus, c’est à nouveau l’opportunité de renforcer notre volonté d’agir pour le climat et enfin, l’occasion de rappeler toutes les conséquences des déchets laissés dans les espaces publics.

Motion visant l’adhésion de la commune d’Aywaille à « l’Alliance de la Consigne » déposée par le groupe Aywaille Demain, singulièrement les conseillers communaux Vincent Moyse, Daniel Rixhon, Marc Gilson, Mélanie Leponce et Marc Evrard.

Conseil communal du 27 mai 2021.

Le conseil communal,

  • Considérant que la problématique des déchets sauvages est un véritable fléau pour notre commune comme pour de nombreuses autres et par conséquent un coût important pour le ramassage quotidien ;
  • Considérant que la plupart de ces déchets jonchant le bord des routes, chemins et sentiers sont des canettes ou des bouteilles en plastique ;
  • Considérant qu’il est de notre responsabilité d’agir en tant qu’autorité publique pour lutter efficacement contre ces nuisances environnementales mais aussi visuelles ;
  • Considérant les limites de la Terre ;
  • Considérant les désagréments liés à la problématique des déchets sauvages ;
  • Considérant que la propreté publique est principalement une compétence du niveau communal, avec l’appui des autres niveaux de pouvoir ;
  • Considérant que les bouteilles et les canettes sont responsables de plus ou moins 40% du volume des déchets que l’on retrouve dans la nature ;
  • Considérant les moyens déjà déployés par la commune d’Aywaille pour lutter contre la problématique des déchets sauvages ;
  • Considérant que les déchets, notamment métalliques et plastiques, constituent un danger pour les animaux et l’agriculture ;
  • Considérant qu’une réflexion est actuellement en cours au sein de la région wallonne ;
  • Considérant que 82% des Belges sont en faveur de la consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique ;
  • Considérant que le système de la consigne sur les canettes et bouteilles permettra d’améliorer la propreté publique, de limiter l’impact sur l’environnement et la santé des animaux et de favoriser une économie circulaire ;
  • Considérant que le système fonctionne déjà dans 39 pays et régions du monde ;
  • Considérant que les partenaires de l’Alliance pour la Consigne / Statiegeldalliantie veulent :
  • une solution structurelle pour la pollution par les bouteilles en plastique et les canettes dans les rues, les bords de la route, les plages, les rivières et les mers ;
  • une solution équitable et honnête, qui enlève les coûts des citoyens et communes, et rend les producteurs davantage responsables pour les déchets ;
  • un modèle de gestion des matières premières qui est véritablement circulaire ;
  • Considérant que l’Alliance pour la consigne demande en conséquence aux gouvernements des régions belges de Flandre, de Bruxelles et de Wallonie d’introduire le système de consigne pour les canettes de boissons et les grandes et petites bouteilles de boissons en plastique ;
  • Considérant qu’aux Pays-Bas et en Belgique, 1100 associations et pouvoirs locaux ont déjà adhéré à l’Alliance pour la consigne et, notamment les communes de Awans, Soumagne, Boussu, Colfontaine, Les Bons-Villers, Bertogne, Couvin, Manhay, Neufchateau, Martelange, Saint-Gilles, Koekelberg et Jette ;

Demande au Collège de :

  • Rejoindre l’«Alliance de la Consigne » pour marquer le soutien de la commune d’Aywaille au projet d’une consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique ;
  • Transmettre cette décision aux gouvernements régional et fédéral ;
  • Poursuivre toutes les réflexions, encouragements et promotions du zéro déchet.

C’est NON, une occasion manquée, il s’agissait surtout d’un message, d’un positionnement clair en faveur de l’écologie mais visiblement, les groupes politiques Ensemble (MR) et Progrès (PS) de la majorité ne sont pas très volontaristes!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d