Conseil communal / Interpellations et positions / News

Inondations des 14 et 15 juillet 2021

L’apocalypse ou presque…

D’abord du côté de Harzé la nuit du mardi 13 au mercredi 14, l’eau a ensuite submergé Deigné, Sècheval, pour enfin noyer la vallée depuis Quarreux en passant par Nonceveux, Le Promontoire, Sougné, Aywaille, Martinrive…

Une situation dramatique, il n’y a pas de mots pour décrire la situation, certes elle a été encore bien pire dans d’autres communes mais cela n’enlève rien au drame vécu dans notre commune. Plus de 200 personnes ont été relogées durant les premières heures dans les internats de l’Athénée et de Saint-Raphaël, les équipes de secours et les équipes communales ont été très vites mobilisées sur le terrain. Bravo et merci à toutes et tous, souvent sinistrés elles-mêmes, ces personnes n’ont pas hésité une seconde à aller apporter leur aide sur le terrain.

Le réveil du vendredi 16 a été douloureux, l’eau étant partie, l’heure était aux constats. De nombreux logements ont été ravagés, des dizaines de souvenirs noyés, des pans entiers de vie partis dans les flots.

Seule la solidarité des voisins, des collègues, des amis ou simplement de personnes tout à fait inconnues parviendra à réchauffer les coeurs et l’espace de quelques instants, faire oublier les amas de boue qu’il reste à pelleter.

Le 5 août dernier, nous avons tenu un conseil communal exceptionnel relatif à la gestion des inondations. La gestion de la crise avant, pendant et après. Sans tabou, le Collège communal a répondu à l’ensemble de nos interrogations.

Cependant, nous sommes convaincus qu’il est primordial de tirer les leçons, d’évaluer le plan d’urgence mis en place et l’améliorer, de réfléchir au futur aménagement du territoire. Certes, il s’agit ici d’un phénomène à caractère tout à fait exceptionnel mais ne nous voilons pas la face, le réchauffement climatique aura pour conséquence d’accentuer la violence et la répétition des phases de pluies.

J’envoie tous mes encouragements aux personnes sinistrées qui tentent petit à petit de se relever.

Aides juridiques

Fonds des calamités

Aides sociales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d