Ce que j'en pense... / News

« On risque de tuer parce qu’on aime »

Ces témoignages de jeunes sont bouleversants. Depuis quelques jours, les déclarations y vont vont train à propos des jeunes!

Quand la seule réponse qu’un premier ministre leur donne c’est « il faut parler » mais pour le reste, c’est comme ça et faudra vous y faire. Trois autres ministres sur le plateau de « c’est pas tous les jours dimanche » soit on a tout fait, regardez les moins de 12ans ont toujours ecole et sport ( euh oui mais les ados???), soit c’est vrai on ne vous a pas écoutés mais demain, vous serez des acteurs pour le futur. Demain? Oui mais c’est quand demain? Quand tout sera décidé? Et on leur dira encore c’est comme ça?

Et puis un dernier ministre, invité de Vrebos « mais non je ne suis pas d’accord, on a écouté, évidemment, les jeunes sont notre priorité regardez cette fois ci on n’a pas totalement fermé les écoles. NON on ne peut pas se contenter seulement de cela….

Est-ce vraiment cela écouter? Les jeunes seront sans doute les derniers vaccinés, les fédérations sportives annoncent les unes après les autres « saisons blanches », que leur restera-t-il?

En attendant, ces jeunes vivent entre 4 murs depuis 1 an, plus d’école en présence physique, plus de sport ou mouvements de jeunesse, plus d’excursions ni voyages scolaires, plus de jobs étudiants, plus de stage… souvent je me demande ce que ma génération serait devenue sans tout cela, sans tous ces souvenirs, sans cette construction professionnelle, sans ces rencontres, sans ces belles amitiés de jeunesse qui durent toujours aujourd’hui .Ce n’est plus de mots dont ils ont besoin mais d’actes, il faut des solutions pour leur permettre de retourner pleinement à l’école, des vaccins sans plus attendre pour les libérer, des possibilités de reprendre certaines activités avec des protocoles clairs et précis, il faut lancer des groupes de paroles et activités à distance, je pense à tous ces mouvements de jeunesse et coachs sportifs qui se sont réinventés pour garder le contact et stimuler, un exemple à suivre, il faut mettre les jeunes à contribution à tous les niveaux de pouvoir pour aujourd’hui construire demain, mettons les à contribution dès maintenant, donnons leur la possibilité de rêver, de nous faire rêver et de faire de ces rêves la réalité de demain! Il suffit de les écouter pour se rendre compte qu’ils ne demandent pas la lune.

Les jeunes seront la source et la force de la résilience de notre société.

Et ne me dites pas que les jeunes ne sont pas capables de faire attention ou de respecter! Ah oui c’est vrai de temps un jeune qui ne met pas sont masque, une lockdown party… quelques jeunes sur combien?!?!? N’y-a-t-il que des jeunes qui ne respectent pas? Je ne crois pas non!

Alors certes c’est dur pour tout le monde, on a tous envie d’enfreindre les règles et de retrouver une vie sociale mais pour tous ces jeunes, pour sortir au plus vite de cette crise, tenons bons et respectons. Nous n’avons pas le droit de nous résigner! Je suis et resterai à l’écoute de chacune et de chacun, parce que seul on va plus vite certes mais à plusieurs on va plus loin.#avecvous #avotreecoute #action #pasledroitalaresignation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d