Dossiers aqualiens / News

TEC : Lignes 64 et 65 interdites aux ruraux

Si on veut améliorer la mobilité dans notre région, il n’y a pas mille solutions, il faut se bouger et mettre tous les moyens en œuvre pour renforcer et ameliorer la qualité des transports en commun.

Le nombre de voitures ne diminuera qu’à condition de développer des alternatives, il en va aussi de la qualité de vie de tous les voyageurs, principalement des étudiants et des travailleurs! C’est dans ce sens que notre Députée Fédérale Vanessa Matz a relayé une demande des voyageurs et du personnel du TEC afin d’améliorer la qualité des déplacements sur les lignes peri-urbaines!

Comment? Le principe est simple! Les bus des lignes 64 et 65 privilégieraient les longs déplacements en ne déchargeant plus de passagers depuis le centre ville jusqu’au premier arrêt d’Embourg, des arrêts déjà bien desservis par les bus des lignes urbaines souvent hydrides, et même chose dans le sens inverse, les bus 64 et 65 ne chargeraient plus de nouveaux passagers après Embourg pour effectuer de petits trajets urbains!

Avantages?

  • les bus polluants mais mieux adaptés aux longues distances restent moins longtemps en ville et y effectuent moins d’arrêt
  • moins de monde dans les bus et une place quasiment assurée pour les voyageurs des longs trajets dont la fréquence des bus est moindre
  • moins de retard sur les longs trajets

Tout bénéfice pour nos zones rurales et une belle manière d’encourager les citoyens à prendre les TEC sans coût supplémentaire, une question de bon sens en fait, Julien Matagne Député régional CDH – Centre Démocrate Humaniste interrogera le ministre de la mobilité sur cette mesure qui est d’application pendant la période COVID-19, qui devrait prendre fin le 1er juillet mais ne pourrait elle pas être poursuivie?!?!

#mobilite #qualitedestransports #environnement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d